L’Oracle de Belline

Domitien
Notre point de vue
  • Les repères historiques de l’Oracle de Belline

Dans le domaine de la cartomancie, il existe divers accessoires de divination parmi lesquels on compte l’Oracle de Belline, dont on situe la création entre le XIXème et le XXème siècle. Belline pense même que ces cartes durent voir le jour entre 1845 et 1865 des œuvres de Jules Charles Ernest Billaudot, un célèbre mage de cette époque. Les cartes en questions représentent un ensemble de symboles dédiés à la divination qui adjoint les lames du Tarot de Marseille à la toute première version du jeu d’Etteilla.

 

La légende révèle que le Mage Edmond fut un disciple de Mademoiselle Lenormand et que sa carrière débuta au 30 rue Fontaine, non loin du 45 où résidait Belline, ce voyant du XXème siècle dont on situe le commencement des séances de consultation en 1950. Il fit la découverte de ce jeu en 1955 alors qu’il consultait. Ce dernier raconta qu’un jour, une consultante était entrain de déménager pour aller vivre dans la campagne. Celle-ci lui demanda de venir prendre chez elle des documents susceptibles de l’intéresser. Ce qui attira son attention en ces lieux fut un jeu de cartes avec un manuscrit datant d’un siècle environ, ayant été la propriété de l’un des anciens locataires de la maison.

 

Nombreux sont les personnages célèbres de cette époque qu’on dit avoir été des consultants du Mage Edmond. On peut citer sans risque de se tromper, Victor Hugo dont l’exil lui fut prédit, et Alexandre Dumas qui reçut des augures révélant un imminent succès dans le domaine de la littérature.

 

  • Les spécificités de l’Oracle de Belline

Deux jeux divinatoires sont l’émanation du Mage Edmond : le jeu de 53 cartes que l’on a désigné par Oracle de Belline, que Grimaud publia en 1961 et le « Grand Tarot Belline » qui comporte des cartes de grande dimension, que JP Simon réédita.

 

Pour être plus concret, il est bon de savoir que les cartes de ce jeu portent des numéros et sont subdivisées en 4 ensembles de 7 cartes, chacune des cartes renvoie à l’une de sept planètes essentielles dont on peut citer : Jupiter, Mars, Soleil, Vénus, Saturne, Lune et Vénus. On note aussi la présence dans ce jeu, de trois cartes qui ne font référence à aucune des planètes, il s’agit principalement de « l’étoile de l’homme », « la clef » et « l’étoile de la femme ». De même, la dernière de toutes ces cartes c’est-à-dire la 53ème est appelée « bleue. Elle n’a aucune influence planétaire ni même un nombre. Les voyants l’utilisent le plus souvent comme talisman de défense bénéfique.

 

Le tirage des cartes dans le cas de l’Oracle de Belline obéit à une codification bien élaborée, et les combinaisons ont leur interprétations déjà prêtent. Il revient à tous les acteurs qui veulent expérimenter cette pratique, d’apprendre de fond en comble les différentes techniques de tirage, pour dérouler des augures poignantes et qui finiront par s’avérer. Nombre de médiums la pratiquent lors de leurs séances, pour divers motifs. Elle nécessite beaucoup d’attention et surtout de probité morale pour diligenter les séances.

Recevoir les meilleures offres de voyance


Pour recevoir par email les meilleures offres de voyance telles que des offres de promotion ou une voyance par email gratuite, entrez votre adresse email.


Envoyer

Vos informations sont protégées.

Merci de nous avoir rejoint

Votre adresse email a été enregistrée avec succès.
Vous recevrez désormais toutes nos offres.


Ok!



Copyright © 2012-2013 - http://www.voyanceweb.pro - Tous droits réservés